lundi 7 décembre 2015

Une nouvelle série

      

                                                         Porteuse(s) de lumière de crépuscule

   

    Obscur, obscurantisme,…. quelque chose d’informe se répand sur l’humanité…  


… agonie d’humain

… perte d’être 
… disparition totale

    Réfléchir l’impossible fin
perte
du souffle primordial
du bruissement de la mémoire
du rêve de lumière







Avec les Porteuses d’Ombre (1995…2005) les Veuves crient, luttent, sont vivantes.

Les Porteuses de Lumière de crépuscule ne sont plus que des ombres face à un monde  “in-humain“ de  “clones-machines“ ou mutants appareillés.

Ce travail porte sur l’ambiguïté d’un devenir humain, par la mise en avant du double projeté : 

reflet d’ombre errante dans le mouvement du temps mis en question

    

dimanche 1 novembre 2015

Le temps change


La saison devient propice aux travaux intérieurs....montages vidéos....
                                          ....bientôt de nouveaux films sur Dailymotion et sur Youtube



En attendant, les 52 films de création et de recherche de Martine Viala sont toujours présents et consultables sur le site du Musée Muséum Départemental  et sur le site de Martine Viala : www.viala-art.fr




mercredi 9 septembre 2015

Venise m'attire toujours autant et dynamise mes recherches


L'agua alta et ses reflets...
                                      la biennale pour ses propositions et ouvertures...ses déceptions parfois...





Venise m'attire toujours autant et dynamise mes recherches, j'aime jouer avec les oeuvres et leurs images dans cette foule cosmopolite où se rencontrent des touristes, des amateurs d'art, des artistes...

Ici le temps n'a plus la même durée, cet espace est un ailleurs où notre démarche s'interpénètre avec toutes les autres : si différentes et pourtant si cohérentes.





lundi 13 avril 2015

Bientôt ....

Le 16 mai, pour la nuit des musées, débutera "Collection de Moi(s)" la nouvelle présentation de Martine Viala au musée Départemental à Gap.



52 films de recherche, d'expérimentation et de création, réalisés par Martine Viala durant les 10 ans de collaboration avec le musée et son équipe.



Les films seront présentés dans le cabinet de curiosités et mis en situation pour renforcer l'effet choisi et des ambiances particulières et évolutives en fonction des séries choisies.

dimanche 15 février 2015

La photographie plastique - suite ----------- les années 2000



Les expositions d'art plastique se multiplient, achat "à reculons" d'un compact numérique pour les archivages et les books : c'est une révélation de possibilités de jeux de couleurs et de potentialités.
Le numérique permet d'entrer dans une autre approche de la photo et de créer plus encore mes univers en relation avec la rémanence comme "au-delà "de la réalité.
Je retrouve le plaisir des réalisations vidéo des années 80 et du dépassement de la réalité pour donner à voir une réalité autre : la couleur s'impose, l'avant cliché devient le moment le plus important du travail.









Le thème du passage (qui n'a jamais quitté les recherches)  me conduit à me centrer dans l'espace et le travail artistique :
1er autoportraits détournés, transformés à Photoshop, présentés lors de l'exposition "portraits du Je" au musée départemental à Gap, en 2006.
Le plexiglas est signifiant du travail plastique et récurrent dans les réalisations depuis 1983 : les tirages seront donc sur plexiglas brillant pour renforcer la signification et la liaison avec les œuvres plastiques.


Dans ce travail, encore plus qu'avant, les choix des prises de vue, des cadrages…tiennent compte des interventions numériques à venir, rien n'est laissé au hasard…ou si peu. Tout est préparé, comme pour un tournage de film pour réfléchir les dualités de l'artiste femme que je suis.
Mais, le travail technique s'approche trop de la peinture numérique, je cherche des représentations plus proches du réel pour les photographies.


vendredi 2 janvier 2015

Vœux 2015




Une nouvelle année de création et surtout une année anniversaire

Il y a 10 ans
 ma rencontre avec Madame Frédérique Verlinden
 conservateur au Musée Muséum Départemental à Gap
 va faire évoluer et dynamiser mon travail.

10 ans d'échanges, de relation, de création,…d'amitié

10 ans de quête et de collection, où le musée est au centre du travail


Un anniversaire --- une fête --- un an --- 12 mois --- 52 semaines

52 films de création et de recherche réalisés par Martine Viala

seront présentés au musée tout au long de cette année